RAY LEMA QUINTET Lundi 16 juillet 2018

Ray lema jazz y krampouezh 2018

RAY LEMA Quintet . Lundi 16 juillet .  "NOUS ALLONS JOUER POUR TOI", 

"J’espère que là où tu es, tu entends cela ". C’est au présent que Ray Lema s’adresse à Didier Lockwood grand absent de ce 8 ème festival Jazz’y Krampouezh . 

"AMI" est le premier titre de ce concert qu’il lui dédie, un titre en hommage à  Aminata  Traore ."AMI ", dans ce contexte prend tout son sens, celui de l’amitié, de l’estime d’un grand pianiste pour un grand violoniste . 

  Les mains de Ray Lema quittent le clavier, il écoute ses musiciens applaudit doucement, et sourit,  sourit au public, sourit à la musique . 

  Ray Lema nous est revenu quatre ans après avec sa fine équipe, Irving Acao ( saxophone ) Sylvain Gontard ( trompette ), Nicolas Viccaro ( batterie ) et le nouveau venu, l’excellent bassiste Michel Alibo . Ils nous joueront des thèmes bien connus du public : "Anikulapo" , "Matongue" mais aussi  Headbug ou Nâab superbe ballade de son dernier album . 

   C’est un concert d’une folle gaité, spontanéité, humour, harmonie entre saxophoniste et trompettiste complices . Le plaisir de jouer ensemble est manifeste rien ne peut les arrêter, et quand cela s’arrête Ray Lema demande une pause 

" il faut me permettre de boire un peu parce qu’avec cette équipe de tueurs …."

  Une équipe de tueurs qui a mis tout le monde K O de bonheur. Le public en redemande, mais il faut s’arrêter : "Nous voici à la fin du voyage, quand on va quelque part il faut bien s’arrêter non ? " nous dit Ray Lema malicieux , il concède un bis le "der des der". Les musiciens sont hilares la salle debout, Ray Lema peut enfin souffler, étreint Irving Acao et la bande nous quitte, mission accomplie Didier, ils ont joué pour toi, le temps s’est aboli, le public en témoigne : "ils nous ont rendus très heureux, détachés du temps."…   

 

FESTIVAL JAZZ BRETAGNE

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau