Bilan Jazz'y Krampouezh 2015

      Pour sa cinquième édition le festival J K a connu un belle affluence, (la meilleure depuis la création du festival en 2011). Le concert de Rhoda Scott, le 20 juillet a fait salle comble.

      Complet dès 19H, de nombreux spectateurs ont patienté jusqu’ à 21 H pour guetter les places libres, et d’autres sous la pluie, derrière les baies vitrées ont tenté de capter ce qu’ils pouvaient du Lady Quartet créé par Rhoda Scott, formation cent pour cent féminine , des reprises de standards, des créations, une Rhoda Scott qui a provoqué l’enthousiasme des spectateurs, heureux d’entendre une légende du jazz. 

      La soirée d’ouverture du festival était empreinte de gravité et d’émotion avec Aïda Diene pour son hommage à Abbey Lincoln et la soirée de clôture marquée par la fantaisie,et la jeunesse de Lou Tavano. 

       La veille le trio d’Adrien Moignard a comblé le public d’amateurs de jazz manouche par la pureté des touchers de cordes, de la guitare solo, de la guitare rythmique et de la contrebasse.  Ce même soir en première partie, la chanteuse Zalie Bellaccico au timbre de voix particulièrement pur, était chaleureusement applaudie, un moment de grâce que les spectateurs massés dans la salle de restauration ne sont pas prêts d’oublier.   

       Enfin la technique éblouissante d’André Ceccarelli à la batterie aura été un temps fort de cette 5ème édition du festival J K 2015 .

       Chaque année l’organisation du festival  se perfectionne. A l’accueil le renfort de bénévoles a permis de limiter le temps d’attente pour les personnes prenant leurs tickets sur le site dès 18H, dans la salle de restauration, sous la tonnelle, dans le jardin, une armada de bénévoles au tee shirt noir et blanc, siglé Jazz’y Krampouezh ont assuré un service sans faille.

  Jazz y krampouezh 2015 avant festival 1807 050

      Des spectateurs heureux qui n’hésitaient pas à exprimer leur satisfaction :« tout est bien coordonné, tout le monde a le sourire, l’ambiance est excellente, nous reviendrons » .

Dsc 3472 075

Des artistes généreux, comme Adrien Moignard et Mathieu Châtelain reprenant leur guitare après leur concert alors que quelques spectateurs s’attardaient au bar. 

      Les deux musiciens le plus simplement du monde ont accompagné Eliot un jeune garçon de 11 ans, et quatre ans de pratique de guitare,  trop heureux d’être épaulé par des guitaristes  si doués; une « jam » tardive et bon enfant dans tous les sens du terme. 

    Et puis est arrivée Zalie Bellacico pour les accompagner et improviser sur des thèmes du répertoire de Django Reinhardt, de délicates vocalises, à voix contenue pour ne pas réveiller son enfant de 2 mois dans  les bras. Une vrai pouponnière cette soirée de  Jazz’y Krampouezh, la relève est assurée. 

   Jam 22juillet2015 jazz y krampouezh 050   Jam 22juillet2015 jazz y krampouezh 1 050

                                                                                                                

 

 L’EXPOSITION « VIBRATIONS »

PEINTURES ET SCULPTURES

  « L‘instinct dans l’instant » :Patrick Lequeux .

 

Image 27 07 2015 at 10 27

  «  Le temps en suspens »  : Christophe le Baquer

                                                                                                  

Fullsizerender 8

        Pour chacun d’entre eux le temps est partie intégrante de l’élaboration de l’oeuvre . 

  Pour Patrick Lequeux y revenir est parfois indispensable, quand l’intuition le guide à nouveau vers l’oeuvre, une oeuvre non figurative pour exprimer sa vie intérieure. 

                                                                                                                        P3rxhkqx 1tkydedox8p cpoltycdnc1zvl9p7lojre ozxp3yppxflijyl7zycft3yrb6blyxdaheu2g3gyehi

 Christophe le Baquer voudrait parfois y revenir mais l’oeuvre a déjà commencé son parcours et ne lui appartient plus ; un univers onirique et mystérieux qui par petites touches renoue parfois avec le figuratif . 

                                                                                                                                 

Madpfn0hppzq7a29cvexq44ocnngfjulnqfivcsntcu pvr32rn59khe44ociqtlfckr f pxucey4pcgj2cyy

                                                                                                                                    

 

   La charpente métallique de la grande verrière de Rospico a permis de mettre en valeur les grands formats de Patrick Lequeux par un accrochage en hauteur sur fond de végétation. Nouvelle affectation pour une verrière où les plantes laissaient la vedette aux peintures le temps d’une exposition.

                                                                                                                            

Ez1a7vq6hqpv 7pikj66fhkidmhcwp0dvs3j7 t4sw8 2pb9s2rk3lobvka0dqqrcsjersq17iarjmcwvijgzwu                 Une  structure en bois de coffrage sortie d’un chantier a été le prétexte pour une installation assez inattendue et très réussie. Le bois brut de décoffrage, présentoir improvisé, et les sculptures de bois peints et gravés ont beaucoup intrigué. 

                                                                                                                                    E8u6u2llqqh3a0unjyi0ohxaipspmhbig lptljudje roymkze gphzsukou0nkv ytd9dwvkhpyz nen8sy1w

                  Transportée à la chapelle Sainte Barbe pour la prolongation de l’exposition,  elle est devenue une sorte de petit « autel profane éphémère» en paisible cohabitation avec l’autel XVIIIs de la chapelle. 

 

Cp

                                                                                                                         

                    Aux Jardins de Rospico comme à la chapelle Sainte Barbe un bel exemple de la manière dont l’art peut parfois féconder le lieu de son exposition. 

 

                                                                                                                        Chapelle st barbe nevez patrick lequeux 2

                                                                                             photo:Pauline Boule (Galerie en ligne)

 

 

Jpkak9jluqsdoer3amemv8qmis wvtsiyhk rylx9ei lpt35ut wj0kfwfbyhxeczubgfta5dyibkpsele8zvyUhgxu05yi t3brtvygwxyf2e8tnkpx3njz01n6nom9c xnavf xiwlcrk0bgndt 0utvmpwkglso 24d68ghp2eWgsptuhtret6enjuau5v3ch31nsywumkvhgi xyswrsWmwmbrhhwducbkxuppeclrhz4p6qcenn2wn kgsrziw b1xnaa3xai5sktkushmru8kbuviwewni1iwvaz2qfg86oyslwgkxuejuqptzhpdcbsyeuaao afbhazocunsry h5vkryg7tqbg5jgnlzqgp3m3jwtlchwfrhe5htwbga2fzmliqyetur18 jtpduch gvwsbtao1xv3orihedra vzcdjeuqd ki9ffg4qro3vfml4uwse1nv1qx8dxkco

 

 Photos : Delphine le Jouan .Concarneau

 

 

  

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau