Commentaires sur le Festival #3 2013

Concert Didier SQUIBAN 28 Juillet 2013

DIDIER SQUIBAN: TOUT LE MONDE L'AIME.

disdier-suiban-alain-trevarin-1.jpg

Il y en a mème qui suivent son actualité depuis l'étranger et profitent de leurs vacances en Bretagne pour venir se placer très tôt pratiquement sous les pédales du piano. Le festival a quitté Rospico pour terminer en beauté sous les voutes vénérables de la chapelle Ste Barbe. Toutes les chapelles de Bretagne sont des écrins pour la musique de Didier Squiban, mais quelle musique, du jazz, sans doute, on y retrouve parfois des tonalités à la Keith Jarret. Mais il y a surtout des tonalités qui nous emmènent entre Molène et Pors Gwenn dans un monde à part où le bonheur est gai et grave à la fois. Ce soir là Didier Squiban avait décidé de faire notre bonheur avec Alain Trevarin à l'accordéon. L' un et l'autre ont beaucoup échangé, entre eux, point de vedette, si une : la musique.

 

Concert Greg EVAIN Trio 27 Juuillet 2013

GREG EVAIN TRIO: catégorie juniors ou presque.

greg-evain-trio-1.jpg

C'est l'histoire d'un mec qui compose une chanson d'amour non pas en pensant à l'être aimé, mais à l'épreuve du bac. Et oui la jeunesse est là au rendez vous, à peine sortie des manuels et des références de cinémathèque. Greg Evain nous fait l'article pour " Stormy Weather " non sans nous avoir demandé auparavant si on connaissait. Un trio touche à tout, ils ont envie de tout essayer , et pourquoi pas de nous enseigner les rudiments du tabla qui d'ailleurs passe très bien. Il y eut surtout de très beaux accords de piano qui auraient peut être mérité d'être entendus sans refrains. Beaucoup de fraîcheur et de spontanéité l'envie de s'amuser , et nous de les regarder et écouter faire.

Concert Eric LE LANN 5tet 26 Juillet 2013

ERIC LE LANN: SOBRIETE EFFICACITE.

eric-le-lann-quintet-26072013.jpg

On retrouvait la mème équipe que la veille enrichie de la présence au piano de Vincent Bourgeyx. Ce fut du jazz pur et dur et le public restreint y retrouvait son compte. Du jazz sobre comme l'est Eric le Lann dans ses annonces de scène, point de fioritures, on n 'est pas là pour rigoler mais pour jouer. Pour exemple l'implacable marche de " C'est la nuit Lola " , rythme, ordre et harmonie. Il y avait un peu d'un univers à la Fellini dans cette nuit de Lola. Le concert se termine, Eric LE LANN souffle ses derniers accords et nous aussi on souffe on a assisté à un très beau concert.

Concert Elisabeth KONTOMANOU 25 juillet 2013

ELIZABETH KONTOMANOU: CHALEUR ET COULEURS.

elisabeth-kontomanou-1.jpg

Avec Elisabeth Kontomanou la soirée avait commençé par une dédicace au soleil. La chanteuse chauffait sa voix dans les "Jardins de Rospico". Belle vision et belle écoute que ces vocalises entendues entre deux massifs d'hortensias et d' agapanthes. Et de la chaleur on en a eu , à 21h la voix était prète à nous faire voir de toutes les colorations du jazz venu d'outre Atlantique et d'Afrique. Chaude aussi l'harmonie entre les musiciens, Thomas Bramerie à la contrebasse et Donald Kontomanou à la batterie. Entre les Kontomanou ce fut par instants un Kan a Diskan jazzy très bien transmis entre mère et fils. Il n'y avait peut être pas de tra la la la la le no mais de très beaux tours de passe passe entre onomatopées et touchers délicats de peaux de tambours. Enfin Eric Le Lann s' en mèla pour sublimer le tout et nous faire perdre la raison musicale, on avait l'impression que tout cela était improvisé à moins que ce ne fut l'inverse. Mais c'est là un peu la magie du jazz. 

Concert Michael JONES 24 Juillet 2013

MICHAEL JONES : GENERATION AU BOUT DE LEURS REVES.

michael-jones-24072013.jpg

Certains étaient au 7ème ciel, on leur disait "Envole moi" et ils étaient d'accord pour reprendre l'argument chanté il y a quelques années par celui que Michael Jones a longtemps accompagné ,et depuis peu personnalité préférée des français. Et quand Michael Jones lui a dédié quelques accords en finale on a bien senti que ce guitariste là était en manque de son compagnon de scène. Certains donc se sont envolés, d'autres se sont fait la belle déçus sans doute de ne pas avoir entendu assez d'accords bluzzy de la part de l'auteur de "Celtic Blues". Il y a le jazz , il y a le rock , il y a le " jazz rock". Ceux qui étaient venus pour le jazz auront peut être regretté de ne pas avoir eu leur content .Ceux qui étaient venus pour le rock n' ont pas été déçus.

Concert Lisa CAT-BERRO 23 Juillet 2013

L'ARME TENDRE DE LISA CAT BERRO.

dsc-8909.jpg

Toute en pudeur et retenue , elle est là perchée sur ses hauts talons et se déhanche doucement quand se déchaînent à la batterie Nicolas Larmignat et à la basse électrique Stéphane Decolly. Elle sourit , les laisse faire la loi quelques instants et reprend la main au saxo pour nous imposer son univers poétique relayé à la guitare par Julien Omé. On nous avait promis du sang et des larmes comme l'annonçait la voix éraillée de W Churchill en " invité surprise" dans " l'arme de l'ange". Mais l'arme tendre de Lisa Cat Berro c'est cette merveilleuse mélodie " C'eravamo tanto amati " une mélodie douce et entêtante jouée en ouverture de son concert. Les notes de " C'eravamo tanto amati " flottent encore dans les jardins de Rospico.